ACTUALITÉS

Lancement de la campagne de financement participatif pour le projet de Marché mobile « Du frais tout près »

Pohénégamook, le 7 juillet 2021 La Corporation Verger patrimonial du Témiscouata souhaite mettre en service, dès septembre prochain, un « Marché mobile ». Dans le but de financer en partie ce projet, elle lance en collaboration avec la Ruche Bas-Saint-Laurent et la SADC de Témiscouata, une campagne de financement participatif intitulée « Du frais tout près ». 

 

Le Marché mobile est un commerce d’alimentation ambulant qui ira à la rencontre des consommateurs. Il s'installera, selon un horaire régulier, à des endroits stratégiques dans certaines municipalités du Témiscouata soient celles où il y a absence de commerce d’alimentation ou bien une offre très limitée pour les citoyens. Ce service est appelé à desservir éventuellement d’autres municipalités limitrophes à la MRC de Témiscouata.

 

La campagne de financement se tiendra du 5 juillet 2021 au 15 août 2021, l’objectif fixé est de 25 000 $. Pour chaque dollar amassé auprès des contributeurs, le Fonds Moins c’est + de Recyc-Québec injectera 0.50 $ dans la campagne, jusqu’à concurrence de 12 500 $. Chaque contribution des donateurs est associée à une contrepartie récompensant du coup, la bonne action. Vous pouvez accéder à la campagne sur le site de La Ruche www.laruchequebec.com/marchemobile ainsi que sur la page Facebook du Verger patrimonial du Témiscouata.

 

« Depuis quelques années, on observe une demande grandissante pour des produits alimentaires locaux, diversifiés, de qualités, frais et différenciés, ainsi qu’un intérêt croissant des consommateurs pour l’origine des aliments qu’ils achètent », déclare Francine Caron, présidente du Verger patrimonial du Témiscouata. « Ce courant pour l’achat local, bien que présent avant, a grandement gagné en importance avec la crise causée par la COVID-19. Or, pour que les aliments parviennent facilement jusqu’aux tables des consommateurs de la région, nombreux sont les défis. Le projet de Marché mobile se veut une formule innovante afin de rapprocher à la fois les citoyens d’une offre alimentaire diversifiée et saine tout en développant un nouveau débouché commercial pour les entreprises bioalimentaires de la région. »

 

« En investissant dans cette campagne de financement participatif, vous aidez des collectivités rurales à demeurer dynamiques et attractives, car les citoyens auront par le Marché mobile un accès à un service alimentaire de proximité. De plus, vous ouvrez la voie à un nouveau bassin de consommateurs pour les producteurs et transformateurs bioalimentaires de la région, assurant ainsi leur croissance. Tous ensemble, contribuons à nourrir nos communautés sainement et équitablement », mentionne Vallier Daigle, président de la SADC de Témiscouata.

 

À propos du Verger patrimonial du Témiscouata

La Corporation Verger patrimonial du Témiscouata est une entreprise d’économie sociale œuvrant dans le domaine de l’alimentation. Sa mission première est d’assurer la pérennité du verger ancestral Maison-Notre-Dame-Dame-des-Champs à Pohénégamook. Au-delà de l’entretien du verger, l’organisme aspire à jouer un rôle de premier plan dans le secteur bioalimentaire du Témiscouata notamment en cultivant et commercialisant d’autres produits horticoles et en soutenant les entreprises bioalimentaires de la région par la mise en place de services collectifs comme La Petite Usine Alimentaire qui a été inaugurée à l’automne 2020.

 

Partenaires principaux de la campagne « Du frais tout près » : Cascades Emballage carton-caisse - Cabano & SADC de Témiscouata

 

-     30     -

 

Source et information : Mayane Cyr-Paradis, coordonnatrice de projets agroalimentaires, Verger patrimonial du Témiscouata, La Petite Usine Alimentaire, 418 854-0720, poste 2350 ou info@corpovpt.org

 

 

Le Témiscouata investira jusqu'à 462 250 $ pour la création de 25 services de garde en milieu familial

Témiscouata-sur-le-Lac, le 31 mai 2021 – En réponse à la pénurie de places en garderie qui menace la reprise économique, le milieu témiscouatain se mobilise et rend disponible 461 250 $ pour améliorer l’offre de services de garde en milieu familial. De ce montant, le Conseil de la MRC de Témiscouata a adopté à l’unanimité une résolution visant à injecter dans ce partenariat d’envergure une somme de 187 500$ en contribution non remboursable. Le développement de ce programme de financement a pour objectif de combler 150 places en milieu familial.

À cette contribution de la MRC, s’ajoutent celles de 25 000$ de la municipalité de Rivière-Bleue, 18 250$ du CPE Les Calinours, 10 500$ de la ville de Témiscouata-sur-le-Lac ainsi que 10 000$ des Caisses Desjardins des Lacs de Témiscouata et Transcontinental-Portage. De son côté, la SADC de Témiscouata offrira 12 prêts sur une période de 2 ans pour une enveloppe disponible totale de 210 000$.

« La MRC de Témiscouata vit une période critique pour les parents qui cherchent une place en service de garde. Afin de remédier à cette situation et d’encourager des personnes à démarrer leur propre entreprise, la MRC met sur pied un programme qui permettra aux personnes souhaitant devenir responsables de service de garde en milieu familial de bénéficier d’une contribution très intéressante. C’est un besoin important dans la MRC, c’est un incontournable pour faciliter la vie des parents, pour développer notre région tout en améliorant son attractivité », explique madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata. « Nous sommes fiers de participer à ce projet témiscouatain, mis en action en peu de temps grâce à une concertation rapide des partenaires » ajoute madame Sirois.

L’initiative permettra d’implanter jusqu’à 25 nouveaux services de garde en milieu familial sur tout le territoire afin d’alléger la pénurie de places disponibles actuellement.

« La rareté des places en milieu de garde au Québec, autant en installations qu’en milieux familiaux, est devenue un problème majeur empêchant même certains parents de pouvoir retourner au travail. Cette situation est un frein au développement économique dans les régions et le Témiscouata n’y échappe pas. C’est guidé par cette urgence d’agir et la volonté de proposer des solutions concrètes, que notre communauté s’est mobilisée avec vigueur et célérité autour de ce dossier. C’est une belle démonstration de notre capacité à nous mobiliser pour offrir des solutions novatrices à notre population », indique monsieur Denis Blais, directeur général du Centre de la petite enfance et bureau coordonnateur Les Calinours.  

Les personnes qui souhaitent devenir responsable d’un service de garde en milieu familial sont invitées à contacter madame Martine Lévesque au CPE Les Calinours au 418-854-0255 poste 521. Elles pourront également recevoir gratuitement du support des conseillers de la SADC et la MRC de Témiscouata pour la gestion de leur service. Elles recevront toute l’information nécessaire sur les démarches à réaliser et sur les différentes possibilités de soutien financier.

 

- 30 -

Sources et informations : Guylaine Sirois, préfet, élue au suffrage universel, MRC de Témiscouata, 418 899-6725, poste 4402, gsirois@mrctemis.ca

Denis Blais, directeur général, Centre de la petite enfance et bureau coordonnateur Les Calinours, 418-854-0255 poste 501 ou 418 551-4062, dblais@cpebccalinours.ca

COVID-19 : Le Réseau des SADC et CAE obtient 28,4 M$ supplémentaires pour de l'aide aux PME en région

Québec, le 18 mars 2021 – Plusieurs petites entreprises en région ont été fortement touchées par les impacts économiques de la COVID-19, et dans ce contexte qui évolue rapidement, plusieurs entrepreneurs doivent maintenant adapter leurs modèles d’affaires pour assurer leur survie. C’est en fonction des besoins précis actuels des entrepreneurs que la ministre du Développement économique et des Langues officielles, l’honorable Mélanie Joly, a annoncé aujourd’hui l’ajout 28,4 M$ au Réseau des SADC et CAE pour le déploiement de nouvelles mesures ciblées en aide technique structurante et en financement

« Je suis très heureux de l’annonce faite aujourd’hui par la ministre Joly et Développement économique Canada pour les régions du Québec que je remercie très sincèrement. Depuis juin dernier, les SADC et les CAE ont démontré leur agilité et leur rapidité à identifier les entreprises touchées par la crise, à reconnaître les besoins sur leur territoire et à développer des projets d’aide-conseil. Ces solutions arrivent à point pour aider les entrepreneurs à s’adapter aux changements et à se préparer pour la relance », affirme Vallier Daigle, président du Réseau des SADC et CAE.

De cette enveloppe, 19,4 M$ serviront à répondre aux besoins de financement des petites entreprises. Ainsi, les SADC et les CAE, par le truchement du Fonds d’aide et de relance régionale FARR, pourront continuer d’offrir des prêts aux entreprises les plus touchées pour qu’elles puissent assurer leur survie à court terme.

De plus, les SADC et les CAE pourront accompagner plus d’entreprises grâce à la création du programme Aide technique structurante pour les PME (ATS). Concrètement, avec ce programme, les SADC et CAE bénéficieront d’une enveloppe de 9M$ pour offrir de l’aide conseil stratégique à 470 entrepreneurs, à partir du 1er avril. Ces investissements permettront de financer les honoraires d’un expert qui aidera les entrepreneurs à revoir ou consolider les différentes fonctions de leur entreprise, comme le modèle d’affaires, la production, les finances, la gestion des ressources humaines, ou encore la livraison des produits et des services.

Au total, ces investissements permettront d’aider 1 370 entreprises et de préserver près de 5 000 emplois dans les régions du Québec.

« Le gouvernement du Canada a pour priorité de venir en aide aux petites et moyennes entreprises québécoises afin qu’elles puissent rebondir avec vigueur après la crise sanitaire. Et nous continuerons de les soutenir aussi longtemps que celle-ci durera : nos PME sont le moteur de nos communautés et l’épine dorsale de notre économie. Elles créent et maintiennent de bons emplois locaux et sont garantes de la vitalité des régions. Le gouvernement s’engage à les accompagner pour faire en sorte que notre économie revienne encore plus forte. »

L’honorable Mélanie Joly, députée d’Ahuntsic-Cartierville, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DE

Rappelons que le Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) est une mesure d’urgence lancée en mai dernier par le gouvernement du Canada en collaboration avec le Réseau des SADC et CAE pour aider les petites entreprises en région touchées par la Covid-19. Depuis le 1er juin 2020, avec le FARR, les SADC et CAE ont aidé plus de 4 000 entreprises.

 

À PROPOS DU RÉSEAU DES SADC ET CAE

Les 67 SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) et CAE (Centres d’aide aux entreprises) travaillent depuis 40 ans au développement économique de leur collectivité. Le Réseau des SADC et CAE compte plus de 1 000 professionnels et bénévoles qui soutiennent et financent chaque année plus de 10 000 entrepreneurs et projets de développement économique local. Les SADC et les CAE offrent aux entrepreneurs un accompagnement personnalisé et soutenu, ainsi que des produits de financement souples et adaptés à leurs besoins. Développement économique Canada pour les régions du Québec appuie financièrement les SADC et les CAE.